#1 - Concurrence des OTA, L'ambition des hôteliers français, Danger des données personnelles

Les OTA, la concurrence la plus sérieuse de leur histoire ?

Il va bientôt être possible de payer via Facebook Messenger. Google s'intéresse de plus en plus à la distribution de chambre d'hôtels, comme des billets d'avion. Ce marché énorme et en croissance a connu une très forte concentration ces dernières années au point d'être un quasi duopole de Booking.com et Expedia. Les MetaSearch, même s'ils répondent à un vrai besoin, ne font qu'ajouter une couche supplémentaire pour choisir entre ces deux mastodontes et, je l'espère, votre hôtel. Cette configuration amène le montant des commissions payées par les hôtels à augmenter de manière conséquente : d'abord parce que faute de concurrence il est facile de s'entendre sur les commissions à payer, ensuite du fait de l'accumulation de ces coûts de distribution MetaSearch/OTA. Bref ce marché semble attirer les GAFAS (à quand Amazon Hotel ?) et si cela peut tirer les prix vers le bas, voire donner une opportunité aux hôtels de vendre en direct (via leur compte Facebook, par exemple), c'est tant mieux !

LES PAIEMENTS FACEBOOK


Les groupes hôteliers français manquent-ils d'ambition ?

Le groupe Paris Inn est un des rares (si ce n'est le seul) groupe indépendant à avoir une telle ambition, à la fois en termes de taille visée que d'expansion géographique, en l'occurrence la Chine. Imaginez, ce groupe ambitionne de passer de 75m€ à 1 milliard d'euros de CA en moins de 15 ans ! C'est plus que le CA d'Accor en 2016 ... mais comme disait Oscar Wilde « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles ». C'est en n'hésitant pas à développer un solide expertise financière et passer outre les barrières culturelle pour conquérir l'El Dorado chinois que ce groupe hôtelier familial connaît un tel succès. Cette réussite est bénéfique à l'ensemble de l'hôtellerie française en la faisant rayonner davantage. En espérant qu'ils fassent des émules !

À LA CONQUÊTE DE LA CHINE


Hôteliers, gare à votre image !

De nombreux articles grand public paraissent relatant les avis d'hôteliers sur leurs partenaires frères ennemis tels que Booking.com ou, comme ici, TripAdvisor. Malheureusement, cela permet trop souvent de caricaturer cette profession. En dénonçant les "avis truqués" et autres magouilles, qui existent bel et bien, cette parole amène souvent le public à se représenter cette industrie comme rétrograde ou n'acceptant pas d'être jugée. C'est un piège à éviter et des mentalités à changer : plutôt que de partir en guerre contre tout se qui nous contraint, nous avons beaucoup plus à gagner à apprendre à le gérer pour en tirer le meilleur parti. Le progrès, même s'il ne nous plaît pas, n'est jamais évitable et c'est tant mieux.

TRIPADVISOR, ALLIÉ OU ENNEMI ?


8.5m$ pour le "Airbnb gay", français

Cela ne les a pas empêcher d'avoir dû se tourner vers des investisseurs américains faute d'en avoir trouver par chez nous. Pire ce n'est qu'après s'être exilé aux Etat-Unis, dans la prestigieuse Silicon Valley, que l'attention en France s'est tournée vers eux. Dommage de devoir attendre de plaire aux américains et de quitter la France, pour que les investisseurs institutionnels réagissent. En France ils n'ont levés que 140.000 € contre 8,5m € aux Etats-Unis... Une bonne leçon qui permettra, je l'espère, aux investisseurs d'évoluer eux-aussi dans le sens de la société et donc aussi, faut-il le rappeler, des affaires ! 

MISTERB&B : 8,5 MILLIONS


La protection des données personnelles obligatoire

Les hôtels disposent de nombreuses informations personnelles sur leur clients. Certaines sont obligatoires, d'autres visent à améliorer la qualité de service donnée en l'adaptant aux besoins et envies de la clientèle. Dès 2018, le règlement de protection des données européen "GDPR" (ou RGPD en français) voté en 2015 sera applicable. Les hôteliers, comme d'autres professionnelles devront alors prendre des mesures de protection. Dans un contexte ou la collecte de données personnelles est de plus en plus nécessaires pour adapter ses services et ainsi avoir un avantage concurrentiel certain, cette sécurité devient critique. Une fois mise en place, pourquoi ne pas mettre en avant auprès de vos clients que vous faites des efforts particuliers pour garantir la sécurité d'accès à leurs données et ainsi renforcer le lien de confiance qui leur permettra de réserver chez vous ? Quand on sait que la confiance en la sécurité des données est un argument de réserver auprès des OTA, cela peut laisser à réfléchir...

FACE À LA SÉCURITÉ

Charles Sebbag